top of page
Rechercher

Définir, clarifier et préparer son projet de design : Vision, Valeurs Raison d'Être, Stratégie

Le premier contexte c’est nous-mêmes

Un design va s'implanter dans un contexte : rural, urbain, climatique, voisinage, économique, spatial, etc. Mais le premier contexte c’est nous-mêmes, ce qu’on vit, ce qu’on veut, ce qu’on rêve, comment on le voit naître et se développer. Avoir déjà évolué sur un lieu permet de mieux comprendre ce qu’on vient y faire. Bien sûr, on y a atterri parce qu’on aimait bien, parce que cela nous parlait, parce qu’on a eu une opportunité, parce qu’on y venait pour une bonne raison, mais est-ce que tout cela est vraiment clair ? Est-t-on capable de parler de son rêve de façon compréhensible ? De le partager de telle manière à ce que nous puissions être directement entendus ? Connaissons-nous seulement les vrais besoins qui y sont rencontrés ? Peut-on les communiquer ? Est-on capable d’emmener des tiers avec nous pour qu’ils s’y sentent aussi à leur aise ? Sait-on attirer l’attention des pouvoirs publics desquels on dépend ? Comment les approcher ? Avec quoi ? 

L’expérience n’est rien sans la motivation

Est-ce possible sans expérience ?

Oui.

L’expérience n’est rien sans la motivation. Ceci dit, l’expérience prend du temps. Donc, oui vous pouvez réussir, mais pour autant que vous soyez tout à fait limpide envers vous-mêmes ou votre client et que vous ne vous mettiez pas des objectifs inatteignables. C’est pourquoi, lorsque vous avez fini le processus de préparation, il est bienvenu de faire une évaluation de vos compétences, du temps disponible et de ce que vous souhaitez réaliser ou non. Il vaut mieux être clair, voire légèrement pessimiste, que trop enthousiaste et peu réaliste.

La préparation / définition du projet est un processus interne

Quelle est la différence avec les analyses de terrain ?


Les analyses sont des constats factuels de ce que vous pouvez observer sur le terrain et sur les références techniques et administratives à disposition. Elles peuvent être subjectives (j'aime / je n’aime pas, je sens / je ne sens pas, etc.) et objectives (topographie, microclimats etc.). Si cela prend du temps d'observer l'environnement et de collecter et organiser les informations pour parvenir à vos fins, cela reste relativement “factuel” (même si l'expérience de professionnels contribue fortement à vous faire avancer – ils font ça tous les jours).


A contrario, la préparation / définition du projet est un processus interne (pour un groupe) et intérieur (pour un individu) qui demande :

  • de l’apaisement

  • de la rigueur et à la fois du laisser aller

  • de la concentration et à la fois du relâchement. 


C’est le socle de base qui met en mouvement, qui sera la référence permanente, qui permettra de partager les intentions et objectifs.


Les quatre étapes de la définition du projet

Au fil des années, nous avons concentré, segmenté et élaboré des étapes complémentaires. Pour chaque type d’entreprise ou parmi les grands spécialistes du coaching tout cela peut être différent ou exprimé autrement. Mais chacun sa technique, et la nôtre fonctionne aussi bien pour nos clients que pour nos stagiaires.

  1. Comprendre le Rêve et le transformer en Vision

  2. Écouter les Besoins profonds et les transformer en Valeurs universelles

  3. Exprimer la Raison d’Être et la transposer en Missions

  4. Déterminer une Stratégie et définir des Objectifs


1. Rêve et vision


Capturer le rêve, c’est trouver l’essence de ce qui nous motive, puiser dans son subconscient pour ramener les images de notre projet idéalisé à la surface. Il se décline par une description longue et imagée qui vous servira principalement de référence personnelle.

La Vision, qui est l’extrapolation synthétique du Rêve, qui consiste en à peine quelques lignes que vous pouvez pitcher à n’importe qui de façon très rapide pour accrocher l’attention, et ensuite dérouler le reste si l’intérêt naît chez cette personne. 


2. Besoins et Valeurs

Un “Besoin” est un repère fondamental. Certains sont comblés ou accomplis, et d’autres pas toujours ou pas encore. Les besoins sont toujours véhiculés des émotions qu’on traduira par une série de sentiments. Un sentiment c’est un feedback qui s’exprime par l'émotion. Lorsque le sentiment est positif, c’est qu’un besoin est rencontré (émotion en positif ou en négatif) ; lorsque le sentiment est négatif, c’est qu’il ne l’est pas.


Exemples de Besoins : sécurité, partage, appartenance.


L'intérêt des Valeurs est qu’elles sont plus universelles, moins subjectives, plus facilement associables avec une entité entrepreneuriale, ici une ferme, un domaine, une maison etc., alors que vos Besoins, en réalité ça ne concerne pas vraiment votre audience qui se demande bien pourquoi vous les assommez avec votre psychologie personnelle qui ne les regarde pas.


Exemples de Valeurs : honnêteté, solidarité, écologie.


3. Raison d’être et Missions


La Raison d’Être est le sens général du projet, ce qu’il apporte au monde en général (indirectement) et au monde qui l’entoure (directement). 

Il faut s'orienter vers le pragmatique et illustrer la manière d’intégrer le projet dans le contexte socio-économique et environnemental qu’il habite. Dans cette optique, le projet se déploie à travers trois à six grandes orientations pragmatiques, telles que l'esthétique, l'autonomie, la pédagogie, l'écologie, etc.


Les Missions expriment sous quelle forme concrète vont prendre vie les catégories de votre Raison d’Être. Il est possible de créer des répétitions car un élément … peut remplir plusieurs fonctions !


4. Stratégie et Objectifs

Plus on descend dans la méthode, plus le temps se raccourcit.

Il y a un point de départ : là où vous vous trouvez à l’heure où vous lisez ces lignes. Et il y a un point d'arrivée : la finalité de votre Rêve. Pour y arriver, vous devez tracer un itinéraire, avec des priorités et une échelle de temps ou du moins de grandes étapes qui vous permettront de vous dire que vous avez passé un cap.

Par exemple : 

  • le maraîchage est pérenne et rentable

  • les travaux de terrassements sont terminés

  • le projet est totalement autonome en nourriture, etc.


Cela va vous aider à ne pas flotter et à rester dans le concret. Il est possible d’ajouter ou de retirer des étapes en cours de route selon la réalité vécue.


Enfin, les Objectifs se déclinent en fonction des actions à effectuer pour réaliser chaque étape de la stratégie. Il y a des répétitions possibles. Une fois que vous avez fait cela, vous avez une excellente base pour que le projet puisse être mis sur les rails, et sa perspective est nettement plus réaliste.

Comentários


bottom of page